OBJECTIF JAPON 2016 ! N°01

Il m'aura fallu un peu de temps, mais ça y est : je reprends aujourd'hui la chronique sur les préparatifs de mon premier voyage au Japon, prévu en avril 2016 !
Ceux qui m'ont suivie ces derniers mois sur les réseaux sociaux savent peut-être pourquoi j'ai mis tant de temps à me décider, j'en ai brièvement parlé : j'ai traversé en avril une "zone de turbulences", suite à un certain événement dont je ne veux pas trop parler ici, et qui a réveillé en fanfare ma peur panique de l'avion (peur que j'avais plutôt bien réussi à maîtriser en 2014, même si elle restait toujours présente dans un coin de mon esprit).

Certains trouveront peut-être que j’en parle beaucoup trop, que je rabâche, mais il y a une raison : pour être honnête, j'ai failli carrément renoncer à cette chronique, par peur de vous décevoir. Ceux qui connaissent peuvent en témoigner : il est vraiment difficile d'envisager avec enthousiasme un projet quand vous savez qu'il s'accompagne d'une épreuve qui vous terrifie.
Depuis quelques semaines, j'essaie de travailler sur cette peur pour la comprendre et la surmonter. Mais j'ignore dans quel état je serai dans un an, et si je serai réellement capable de "sauter dans le vide"...

Temple Kiyomizu-dera à Kyoto

OKOMUSU : L'OKONOMIYAKI À PARIS


Le week-end dernier, j'ai eu l'occasion de tester une spécialité japonaise qui ne m'attirait pas spécialement jusqu'alors : l'okonomiyaki (おこのみやき), que l'on peut traduire littéralement par okonomi "ce que vous aimez" et "yaki" "grillé". J'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une sorte d'omelette à la japonaise, mais la recette que j'ai goûté chez Okomusu était tellement savoureuse que je peux difficilement me limiter à cette simple comparaison. Je vous fais découvrir ?

OSEN

Osen

Aujourd'hui, j'ai décidé de partager avec vous mon coup de coeur pour un drama que je trouve à la fois adorable et touchant : おせん (Osen).