INITIATION À LA CUISINE KAISEKI

Quand on parle cuisine japonaise, la plupart des gens pensent immédiatement aux sushi, ramen ou yakitori, et encore je suis généreuse (je crois que certains s'imaginent vraiment que les japonais ne se nourrissent que de riz et de poisson cru !). De mon côté, j'évoque souvent les wagashi car je suis bec sucré, mais je dois avouer que mon voyage au Japon a considérablement élargi mes horizons culinaires, et le séjour à Hakone y est pour beaucoup.
La cuisine kaiseki, typique des ryokan, est extrêmement raffinée. Je l'ai découverte il y a quelques mois via le blog de Châtaigne (que je vous recommande au passage), et je tenais absolument à vivre cette expérience et la faire partager à mes compagnons ! C'est pourquoi j'ai opté pour un séjour en demi-pension au Hakone Pax Yoshino, et je ne le regrette pas (malgré le prix).
Nous sommes restés deux nuits dans ce ryokan, il y a donc eu deux repas de ce genre, mais je ne vous parlerai aujourd'hui que du premier (il y aura un second article, promis !^^)

focus soupe algues pousses de bambou

LA CHAMBRE 428

J'adore la pluie, tout particulièrement lorsque je suis à l'abri, au chaud, en sécurité. Elle m'apaise, me procure un incroyable sentiment de confort et de bien-être.
En arrivant à l'hôtel après notre longue promenade, j'étais trempée mais heureuse, et vraiment impatiente de découvrir la chambre dans laquelle nous allions séjourner pour deux nuits, mes compagnons et moi ! Et je n'ai pas été déçue...

vue generale chambre japonaise hakone pax yoshino

UMAMI MATCHA CAFÉ

Avant de poursuivre le récit de mon séjour à Hakone, je vous propose de faire un petit détour à Paris pour découvrir une adresse que j'ai dans mes cartons depuis le mois de juin dernier : Umami Matcha Café

focus brioches au matcha

LA MONTAGNE SOUS LA PLUIE

En quittant la gare de Hakone Yumoto, nous étions impatients de laisser nos valises à l'hôtel pour partir en exploration ! En temps normal, nous aurions marché, mais il pleuvait énormément et nos bagages nous encombraient : nous avons donc opté pour la navette entre la gare et les différents ryokan, qui est très bon marché (100 ¥).
Ce mini-bus passe par tous les ryokan, mais ne s'arrête pas systématiquement : il faut donc bien signaler le nom de son hôtel en montant. J'ai trouvé ce mode de transport très sympathique : nous étions serrés comme des sardines, coincés entre nos valises, mais l'ambiance était conviviale. Ajoutez à cela le fait que nous étions tous trempés comme des soupes, et vous aurez la recette d'un trajet inoubliable !
Arrivés à l'hôtel, nous avons de nouveau expérimenté l'incroyable sens du service japonais : en nous voyant arriver, l'hôtesse d'accueil s'est précipitée vers nous avec un parapluie, pour nous protéger jusqu'à la porte (prenant une bonne douche au passage). Un geste chevaleresque mais parfaitement inutile, vu notre état...
Nos chambres n'étant pas encore prêtes, nous avons laissé nos bagages dans le hall et sommes repartis aussitôt, en quête d'un restaurant pour le déjeuner, à pied cette fois. C'est là que l'aventure commence réellement...

vue plongée rivière sukumo hakone

LE PETIT TRAIN DANS LA MONTAGNE

Il fallait bien que ce moment arrive : le matin du quatrième jour de notre voyage au Japon, mes compagnons et moi avons quitté Tokyo avec un petit pincement au coeur. Au revoir Uguisudani, Ueno, Asakusa, Shinjuku... et cap sur Hakone, deuxième étape de notre beau périple !

motif sol train rouge hakone tozan gare odawara

GCC#02 : HOKKAIDO

Après Miyagi, direction Hokkaido pour ce deuxième épisode du Gotochi Card Challenge !

gotochi postcard Hokkaido 1