NAGASAKI : LA CHINE AU JAPON

420km. C'est à peu près la distance qui sépare Hiroshima de notre nouvelle destination, Nagasaki, située sur l'île de Kyushu. Nagasaki la cosmopolite est une ville à l'identité très marquée, où les influences culturelles japonaises et étrangères se mêlent joyeusement !
Cette caractéristique est perceptible à travers l'architecture, les spécialités culinaires, l'artisanat local... et aussi l'atmosphère générale de la ville, qui se démarque très nettement de ce que j'ai pu voir ailleurs au Japon. Aujourd'hui, je vous emmène à la découverte des influences chinoises de la ville, à travers trois lieux : le quartier de Chinatown, le temple Sôfuku-ji et le temple Kôshi-byô. Prêts pour une balade aux couleurs de l'Empire du Milieu ?

Temple Kôshi-byô, cour intérieure, Nagasaki

À L'ASSAUT DU MONT MISEN ! (OU PRESQUE)

En traversant le bras de mer séparant Honshu de Miyajima, la silhouette boisée du Mont Misen, qui culmine à environ 535m, est la première vision que vous aurez de l'île. Son ascension est une expérience qui revêt une dimension à la fois culturelle, spirituelle... et physique ! Elle offre, de surcroît, un panorama spectaculaire sur la mer intérieure de Seto et son chapelet d'îles.
Malgré cette introduction pleine de promesses, mon expérience de voyageuse n'a pas été aussi parfaite que je l'aurais souhaité... en grande partie de ma faute, il faut bien l'admettre. Soyons honnête : j'ai foiré mon ascension du Mont Misen. Je ne suis pas arrivée jusqu'au sommet, malgré un bel effort physique sur le dernier tronçon, si bien que j'ai le sentiment d'avoir raté quelque chose, même si j'en garde globalement un très bon souvenir.
Installez-vous bien confortablement, je vous raconte tout...

Vue sur la mer intérieure de Seto, observatoire de Shishiiwa, mont Misen, Miyajima

ATELIER MOMIJI MANJU À MIYAJIMA

S'il y a bien une chose pour laquelle j'aime voyager au Japon, c'est la nourriture... en particulier la streetfood, qu'elle soit salée ou sucrée. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Miyajima regorge de spécialités toutes plus appétissantes les unes que les autres, à commencer par le fameux momiji manjû ! Ça tombe bien : j'ai eu la chance de participer à un atelier dédié à la fabrication de cette délicieuse pâtisserie, lors de mon passage sur l'île... Un petit cours de cuisine, ça vous dit ?

Atelier momiji manju chez Yamadaya, Miyajima, Hiroshima-ken

HIBI NO YOROKOBI DEVIENT... PASSEPORT POUR LE JAPON !

Vous l'avez sans doute remarqué : il y a eu quelques changements majeurs sur ce blog récemment... et pour cause ! Hibi no Yorokobi change de nom, pour plusieurs raisons que je tiens à vous expliquer aujourd'hui...

Bannière blog

LE TEMPLE DAISHO-IN À MIYAJIMA ❤︎

Après une agréable découverte du sanctuaire Itsukushima et de son célèbre torii flottant, il est temps de quitter le bord de mer pour s'enfoncer à l'intérieur de l'île de Miyajima, et prendre de la hauteur. Cap sur le temple Daisho-in, situé sur les flancs du mont Misen !

Toits et parasol, temple Daisho-in, Miyajima, Hiroshima

LE SANCTUAIRE ITSUKUSHIMA ❤︎

Merveilleuse Miyajima ❤︎ Impossible d'évoquer la préfecture d'Hiroshima sans en mentionner l'escale la plus emblématique. Pour ceux qui ne connaitraient pas ce lieu (est-ce possible ?), Miyajima est un peu le mont Saint-Michel japonais. Les deux sites sont d'ailleurs jumelés, et il faut dire que les points communs sont nombreux : deux îles inscrites au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, connues pour leur impressionnant patrimoine religieux et bénéficiant d'un rayonnement touristique mondial.
Miyajima (plus précisément, la vue sur le torii du sanctuaire Itsukushima) fait également partie des nihon sankei, les trois paysages les plus célèbres du Japon. Avec Amanohashidate, j'en suis donc à 2 sur 3. Prochain objectif : Matsushima !

Vue sur le torii flottant depuis le sanctuaire Itsukushima, Miyajima, Hiroshima-ken

LE CHÂTEAU D'HIROSHIMA

Quand on parle de châteaux japonais, il y a les vrais passionnés (petite dédicace à Julien, de La Balade du Sakura)... et puis il y a les gens comme moi, qui apprécient leurs élégantes silhouettes, sans y attacher un intérêt dévorant.
C'est que le Japon féodal n'est pas une époque qui me parle beaucoup : j'en ai une image plutôt austère (tout comme pour le Moyen Age occidental d'ailleurs), tandis que les samurai et leur code d'honneur (bushido) m'inspirent plus d'effroi que de fascination. J'évoquais déjà ce sentiment dans mon article sur le musée Watanabe de Tottori.

façade du château d'Hiroshima, Hiroshima-shi

LE JARDIN SHUKKEI-EN

Entre deux spots touristiques, rien de tel que de se poser au calme dans un jardin japonais. Dans les grandes villes tout particulièrement, entre frénésie humaine et architecture démesurée, j'apprécie beaucoup ces petites respirations, où le temps semble ralentir.
Si le jardin Shokado de Yawata (préfecture de Kyoto) reste à ce jour mon jardin favori au Japon, le Shukkei-en (縮景園) d'Hiroshima a lui aussi quelques arguments à défendre. C'est ici que je vous emmène aujourd'hui.

Etang de takuei, jardin shukkei-en, Hiroshima-shi

LE TEMPLE MITAKI-DERA À HIROSHIMA

Dans la catégorie coups de coeur, place aujourd'hui à un temple à l'atmosphère vraiment unique et marquante : le Mitaki-dera d'Hiroshima ! ❤︎ Lors de mes préparatifs, j'avais repéré ce lieu sur le blog Arpenteurs d'horizons (que je vous recommande au passage), et un détail m'avait marqué : l'auteur y mentionnait le Mitaki-dera comme son "temple favori au Japon". 
J'avoue que cette petite phrase a éveillé ma curiosité : pourquoi ce temple en particulier ? Qu'a-t-il donc de si exceptionnel ? Pour en avoir le coeur net, je décidais donc de mener mon enquête...

Shôrô, temple Mitaki-dera, Hiroshima

GCC#08 : HIROSHIMA

Le Gotochi Card Challenge est de retour, avec en vedette une préfecture qui figure sans doute parmi mes préférées au Japon : Hiroshima !

Gotochi card d'Hiroshima

HIROSHIMA, DU PARC DE LA PAIX À LA TOUR ORIZURU !

Dimanche dernier, j'ai visionné pour la première fois le film d'animation de Sunao Katabuchi, "Dans un recoin de ce monde". Une oeuvre bouleversante, que je vous recommande chaudement, et qui m'a replongée dans l'émotion de mon récent voyage à Hiroshima.
Ce film m'a donné envie d'aborder avec vous le thème de la bombe atomique et des lieux de mémoire qui lui sont associés. Un sujet difficile, qui tranche avec l'univers joyeux et coloré de ce blog, mais qu'il était inenvisageable pour moi de passer sous silence. 

Dôme de Genbaku et Tour Orizuru, Hiroshima

DOSSIER : LE JAPON EN TRAIN

Si de plus en plus d'agences de voyage proposent des solutions alternatives, le train reste le moyen de transport le plus répandu et le plus simple pour voyager au Japon. Il faut dire que le réseau ferroviaire japonais est bien développé, sûr, plutôt abordable pour les étrangers (merci le JR Pass !)... et surtout réputé pour la qualité de son service.

Motif train rouge Hakone en gare d'Odawara

LE PARC YOSHINOGARI

La préfecture de Saga offre de nombreuses surprises au visiteur curieux. J'ai déjà évoqué le fabuleux Kunenan de Kanzaki, mais cette petite ville de province a bien plus à offrir ! On y trouve en effet un autre site remarquable, qui ravira les amateurs d'histoire et d'archéologie : le parc Yoshinogari.

Gotochi card challenge, parc Yoshinogari, Saga

KUNENAN, LE SPOT AUTOMNAL DE SAGA

Nous voici aujourd'hui à Saga, la plus petite préfecture du Japon... et aussi l'une des plus rurales. Ça tombe bien : depuis mon passage à Tottorije suis tombée follement amoureuse de la campagne japonaise ! A tel point que je ne m'imagine pas retourner au Japon sans consacrer une partie de mon séjour à des destinations plus confidentielles, loin des sentiers battus.

toit pavillon de thé de Kunenan, momiji, Kanzaki, Saga

ONOMICHI ❤︎

La préfecture d'Hiroshima est sans doute l'une de celles que j'ai préféré au Japon ❤︎ J'y ai eu de nombreux coups de coeur : Miyajima, le temple Mitaki Dera, Genbaku Dômu... mais le premier d'entre eux est incontestablement Onomichi !
J'ai découvert cette petite ville grâce à la gotochi card qui lui est consacrée. L'endroit ne m'évoquait rien, j'ai donc fait quelques recherches... et ces dernières ont largement éveillé mon intérêt pour cette destination aussi charmante que méconnue ! Je vous le dis sans détours : je n'ai pas été déçue du voyage, et je suis vraiment heureuse de vous parler de cette belle découverte aujourd'hui 😊

Gotochi card challenge, vue sur la pagode du Tennen-ji à Onomichi, Hiroshima

LE CHÂTEAU DE FUKUYAMA

Après une rapide escale (aussi passionnante qu'épuisante) à Osaka, je vous emmène aujourd'hui sur la route d'Hiroshima, avec au programme une halte inattendue dans un lieu sans prétention : le château de Fukuyama. Je dis "inattendue", car je n'avais absolument pas prévu de m'arrêter dans cette ville, à part pour prendre une correspondance vers Onomichi. Mais en découvrant la présence d'un joli château à deux pas de la gare, la curiosité l'a emporté...

Château de Fukuyama, Hiroshima-ken

OSAKA LA DÉJANTÉE !!!

Osaka, 2e round ! Aujourd'hui, nous allons parler de l'un des aspects les plus fascinants d'Osaka (à mes yeux en tout cas). Car oui, il n'y a pas que les cyclistes qui sont complètement fous dans cette ville (je suis sûre que beaucoup d'entre vous sauront de quoi je veux parler).
Rien de tel qu'une balade nocturne à Dotonbori pour apprécier pleinement le grain de folie monumental de la 3e plus grande cité du Japon !

Enseigne et lanterne tako, Dotonbori, Osaka

BONNE ANNÉE 2018 !

J'avais prévu pour fin décembre un bel article sur Osaka, Dotonbori version nocturne et son ambiance déjantée... Il faudra attendre quelques jours pour ça, pardonnez-moi. Je traverse une période de turbulences, faite de hauts et de bas. Impossible de me poser sereinement devant mon clavier depuis deux bonnes semaines ! Alors pour dire au revoir à 2017 et à bien d'autres choses que je laisse derrière moi, j'ai décidé de faire le bilan de cette année étrange et forte en émotions qui vient de s'achever. Sans fard.
Je vous parlerai également de 2018 bien-sûr, une nouvelle année dont j'espère beaucoup. Mais commençons par le plus important : meilleurs voeux à tous !!! Et merci d'être toujours plus nombreux à me lire, à m'écrire et à m'encourager.

Origami en forme d'orizuru, Orizuru Tower, Hiroshima