LE CHÂTEAU D'HIROSHIMA

Quand on parle de châteaux japonais, il y a les vrais passionnés (petite dédicace à Julien, de La Balade du Sakura)... et puis il y a les gens comme moi, qui apprécient leurs élégantes silhouettes, sans y attacher un intérêt dévorant.
C'est que le Japon féodal n'est pas une époque qui me parle beaucoup : j'en ai une image plutôt austère (tout comme pour le Moyen Age occidental d'ailleurs), tandis que les samurai et leur code d'honneur (bushido) m'inspirent plus d'effroi que de fascination. J'évoquais déjà ce sentiment dans mon article sur le musée Watanabe de Tottori.

façade du château d'Hiroshima, Hiroshima-shi

LE JARDIN SHUKKEI-EN

Entre deux spots touristiques, rien de tel que de se poser au calme dans un jardin japonais. Dans les grandes villes tout particulièrement, entre frénésie humaine et architecture démesurée, j'apprécie beaucoup ces petites respirations, où le temps semble ralentir.
Si le jardin Shokado de Yawata (préfecture de Kyoto) reste à ce jour mon jardin favori au Japon, le Shukkei-en (縮景園) d'Hiroshima a lui aussi quelques arguments à défendre. C'est ici que je vous emmène aujourd'hui.

Etang de takuei, jardin shukkei-en, Hiroshima-shi