UMI TAMAGO ET LE PARC TAKASAKIYAMA

Umi tamago et le parc Takasakiyama

Face à la gare de Beppu, un immense panneau d'affichage attire immanquablement l'attention du visiteur curieux. Il représente un singe et un oni (sorte de démon), qui se baignent ensemble dans une source chaude. J'ai immédiatement compris à quoi le démon faisait référence : il symbolise bien-sûr les Enfers de Beppu ! Par contre, j'ignorais complètement qu'on pouvait voir des singes dans la préfecture d'Oita. C'est ainsi que j'ai découvert l'existence du parc Takasakiyama
Je n'ai jamais été une grande amatrice de zoo, mais je dois avouer que j'ai toujours été fascinée par l'idée de visiter l'un de ces parcs japonais où les singes se promènent en liberté (j'espère d'ailleurs pouvoir revivre cette expérience au Jigokudani de Nagano cet automne). Après mon premier voyage au Japon en 2016, j'ai beaucoup regretté d'avoir manqué le parc des singes Iwatayama, situé à Kyoto : je suis passée tout près (dans le quartier d'Arashiyama), mais il était trop tard pour m'y arrêter.
Par une matinée très grise, j'ai donc décidé d'enfin réaliser mon rêve en allant à la rencontre des singes de Beppu, ou plus précisément d'Oita city, puisque le parc Takasakiyama se situe sur la route reliant les deux villes, face à un aquarium joliment baptisé Umi Tamago (littéralement "oeuf de mer"). Les deux sites touristiques, reliés par une grande passerelle colorée, ont largement de quoi vous occuper une demi-journée : je vous propose donc de les découvrir avec moi !


INFOS PRATIQUES

TARIF | Pour faire des économies, je vous recommande vivement de bien programmer votre visite. Il existe en effet un billet couplé à ¥2450, le Monkey Marine Ticket, incluant l'aller-retour en bus depuis la gare de Beppu ou Oita ( ¥410 par trajet) + les billets d'entrée pour Umi Tamago (¥2200) et le parc Takasakiyama (¥510). Ce tarif spécial est donc très avantageux ! On ne peut se procurer le Monkey Marine Ticket qu'auprès de l'Office de Tourisme, en gare de Beppu ou Oita.

ACCÈS | L'accès aux deux sites depuis Beppu se fait en bus depuis la gare routière, via les lignes AS60 ou AS61 (direction Oita 大分 駅). Le trajet jusqu'à l'arrêt Takasakiyama – Umitamago 高崎 山·う み た ま ご prend dix minutes environ. Comptez un bus par heure.


L'aquarium Umi Tamago

Pour être 100% honnête, Umi Tamago ne m'intéressait pas spécialement : je n'ai pas une grande passion pour les aquarium voyez-vous. En montant dans le bus ce matin-là, je n'avais donc pas acheté le fameux Monkey Marine Ticket... et j'ai payé le prix fort une fois sur place.
Pourquoi avoir changé d'avis me demanderez-vous ? Tout simplement parce que je suis arrivée une heure trop tôt : le parc Takasakiyama ouvre à 8h30 normalement, mais les singes (qui évoluent en liberté) n'étaient pas encore descendus de la montagne ce matin-là, et le temps était vraiment trop gris pour attendre une heure en extérieur.

Billet d'entrée, aquarium Umi Tamago, Oita

Contre toute attente, je dois admettre qu'Umi Tamago m'a séduite. Je ne regrette pas la visite, même si je reste convaincue que le prix d'entrée (¥2200, soit environ 18€) est un peu excessif, surtout quand on voyage à plusieurs. Cela dit, ce tarif reste dans la moyenne de ce qui se fait en Europe pour ce genre d'aquarium. 
L'endroit est chaleureux, clairement destiné aux familles. La visite commence par un espace "mangrove", où l'on peut croiser ce que je pense être une énorme salamandre (si je me trompe, corrigez-moi en commentaires). La scénographie, faite de rochers et de plantes exotiques, est moderne et immersive.

Espace mangrove, aquarium Umi Tamago, Oita
Salamandre, aquarium Umi Tamago, Oita

On déambule ensuite, au coeur du complexe, dans divers espaces dédiés à la vie sous-marine. Impossible de tout vous montrer évidemment, je vous propose donc de découvrir une petite sélection des espèces fascinantes qui ont croisé ma route : anguilles jardinières, rascasses et autres méduses phosphorescentes...

Anguille jardinière, aquarium Umi Tamago, Oita Méduse, aquarium Umi Tamago, Oita
Rascasse, aquarium Umi Tamago, Oita

Je n'avais pas mis les pieds dans un aquarium depuis un bon bout de temps, et j'ai été frappée par la zénitude que j'ai ressentie, tout au long de ma déambulation. S'assoir face à un hublot pour contempler le ballet gracieux des poissons, tout en profitant de l'ambiance sonore et de la lumière bleutée, est un enchantement.

Tunnel sous-marin, aquarium Umi Tamago, Oita Grand aquarium, Umi Tamago, Oita
Espace détente et aquarium, Umi Tamago, Oita

Ayant visité depuis mon retour le Grand Nausicaa à Boulogne-sur-mer, mon impression sur Umi Tamago est sans doute un peu biaisée : avec le recul, l'endroit me semble petit, mais j'y ai quand-même passé plus d'une heure sans voir le temps passer, et j'en garde un très bon souvenir. Je vous recommande donc sans problème la visite, dans le cadre du Monkey Marine Ticket de préférence.

Umi Tamago

3078番地22 Kanzaki, 大字 Oita, 870-0100, Japon
Tél. +81 97-534-1010
www.umitamago.jp
Ouvert tous les jours, de 9h à 18h
Tarif : ¥2200/adulte, ¥1100/enfant, ¥700/ enfant (- de 4 ans)


Le parc des singes Takasakiyama

Situé de l'autre côté de la route, côté montagne, le parc Takasakiyama constituait pour moi le clou de cette matinée de visite, et je n'ai pas été déçue du voyage. L'entrée ne coûte que ¥510.

Billet d'entrée, parc Takasakiyama, Oita

Une fois son billet en poche, on accède à "l'aire de jeu" des singes via un petit funiculaire, mais il est également possible de grimper à pied. Dès la sortie, on tombe nez à nez avec les premiers pensionnaires de ce zoo atypique : les macaques sont absolument partout ! Heureusement, quelques recommandations illustrées permettent d'aiguiller le visiteur : ne pas les nourrir, ne pas les toucher ni leur courir après, et surtout ne pas les regarder dans les yeux fixement. Cette dernière recommandation est particulièrement importante, pour éviter l'attaque frontale d'un mâle courroucé.

Monorail, parc Takasakiyama, Oita Singes en liberté, parc Takasakiyama, Oita
Macaque assis sur une barrière en bois, parc Takasakiyama, Oita

Je me suis vite sentie à l'aise, les singes étant plutôt calmes et vaquant à leurs occupations (la principale d'entre elles consistant à se chercher mutuellement des poux, au sens littéral du terme). Si vous respectez les consignes affichées, les macaques ne s'approcheront pas de vous et vous n'aurez donc rien à craindre d'eux... du moins en théorie !
Illustration de l'attaque d'un singe au Parc Takasakiyama
Tandis que je prenais tranquillement des photos, j'ai en effet senti une petite main s'agripper à mon manteau. Surprise, j'ai fait un pas de côté et le singe a alors commencé à grimper sur mon sac à dos : gros coup de stress ! Heureusement, un gardien se trouvait à deux pas et l'a chassé. Je n'ai pas compris l'attitude de ce macaque sur le moment, mais il s'avère qu'un plan touristique de Beppu dépassait de l'une de mes poches. Le singe a dû le confondre avec un paquet de nourriture, et n'a pas hésité à tenter sa chance. Avant votre visite, je vous recommande donc de bien checker vos poches pour éviter ce genre de mésaventures...

Repas des singes, parc Takasakiyama, Oita

Heureusement pour moi, le singe n'est pas revenu à la charge, puisque l'heure du repas a sonné à peu près au même moment, l'annonce au micro provoquant un impressionnant attroupement aux abords de l'entrée. J'ai donc pu reprendre ma balade calmement, armée de mon téléobjectif qui m'a permis de prendre de très jolies photos tout en gardant mes distances.

Singe mangeant une feuille, parc Takasakiyama, Oita Portrait d'un jeune singe, parc Takasakiyama, Oita
Singe perché sur le fronton d'un petit temple, parc Takasakiyama, Oita
Deux jeunes singes, parc Takasakiyama, Oita

Avec le recul, je réalise qu'observer ces singes dans leur quotidien m'a profondément touchée. Il y a quelque chose de très "humain" dans leur façon d'interagir les uns avec les autres, comme lorsque deux jeunes singes jouent ensemble, ou quand un bébé se blottit contre sa mère. C'est tout simplement beau.

Mère et bébé singe, posture méditative, parc Takasakiyama, Oita

Sans surprise, le parc Takasakiyama est mon gros coup de coeur de cette matinée entre Beppu et Oita. Si Umi Tamago est plus anecdotique, je vous recommande vivement le détour pour le plaisir d'une expérience vraiment atypique, à la rencontre de l'une des colonies de singes les plus importantes au monde (plus de 1500 individus au total sur l'ensemble du parc).

Takasakiyama Nature Zoo

3098-1 Kanzaki, Oita, 870-0802, Japon
Tél. +81 97-532-5010
www.takasakiyama.jp
Ouvert tous les jours, de 8h30 à 17h
Tarif : ¥510, ¥250/enfant



2 commentaires

  1. Wouha! Chouette petite journée ! Ton aquarium à l'air bien plus calme que celui qui se trouve près de chez moi... la visite paraît plus agréable.
    Voir des singes en liberté et si près doit être quelque chose! J'espère pouvoir faire cela lors d'un futur voyage au Japon >_<
    Ravi de revoir tes petits dessins!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi contente que le dessin te plaise :)
      J'ai bien aimé cette matinée à Oita, ça change un peu des temples et sanctuaires, faire un aquarium ou un zoo de ce genre. J'ai adoré me retrouver parmi les singes (malgré la petite sueur froide), c'était impressionnant et tellement attendrissant par moments... Rajoute tout ça sur ta liste, allez allez !!! ;)

      Supprimer